50 Cent provoque la colère de ses fans avec son hommage à l'acteur décédé Michael K. Williams

À l'annonce de la mort de l'acteur Michael K. Williams, 50 Cent y est allé de son petit hommage. Sauf que la façon dont il l'a fait ne passe pas vraiment auprès de ses fans.

Connu pour son rôle d'Omar Littel dans The Wire, l'acteur américain Michael K. Williams, 54 ans, a été retrouvé mort chez lui le 6 septembre. L'annonce de son décès a provoqué une vague de réactions sur les réseaux sociaux, de personnes lambda mais également de stars, du milieu du cinéma ou de la musique entre autres. Parmi elles, le rappeur 50 Cent a publié une capture d'écran d'un article annonçant la mort de Michael K. Williams en guise d'hommage. Sauf que la légende ajoutée par l'artiste a fait tiquer ses abonnés.

"Mince, si vous n’avez pas vu 'Raising Kanan', sachez que le fentanyl ne rigole pas, ça tue. RIP Michael K. Williams", a écrit 50 Cent, faisant référence à la série qu'il produit et qui est diffusée en ce moment aux États-Unis. Il a aussi accompagné sa publication de plusieurs hashtags, tous au nom de différentes marques de boissons alcoolisées qu'il détient. Pour ses abonnés, ce post n'a donc rien d'un hommage à Michael K. Williams, mais n'est qu'une façon "dégoûtante", "insensible" et "irrespectueuse" de mettre en avant ses intérêts. De plus, si plusieurs médias américains ont affirmé que l'acteur était décédé d'une overdose d'opioïdes, les causes exactes de sa mort sont encore inconnues. Mais 50 Cent, lui, ne laisse visiblement pas de place au doute.

Pas impacté le moins du monde par la polémique qu'il a engendrée avec son "hommage", le rappeur a d'ailleurs supprimé sa publication pour en reposter une nouvelle... dans le même genre. Il a cette fois partagé un article titré "50 Cent critiqué pour avoir utilisé la mort de Michael K. Williams pour promouvoir 'Raising Kanan'". Et en légende, 50 Cent a de nouveau encouragé ses fans à regarder sa série: "Si vous n'avez pas eu l'occasion de voir 'Raising Kanan', regardez-le. Le fentanyl est une sacrée drogue"