Kanye West raconte comment il a cru mourir en Belgique: "Je pensais que c'était la fin"

Kanye West se souviendra longtemps de son passage en Belgique!

Kanye West raconte comment il a cru mourir en Belgique: "Je pensais que c'était la fin"
©AFP

Invité dans le podcast "Drink Champs", le célèbre artiste américain a expliqué une mésaventure qui lui est arrivée il y a quelques semaines, lors d'une de ses visites en Belgique, probablement lors de l'achat de son loft de luxe en septembre.

"Je me promenais en Belgique et j'avais une cagoule noire", explique Kanye West, qui se fait désormais appeler 'Ye'. "Le policier est venu et quand il s'est approché, il avait déjà sorti son arme. Et je me disais: 'Bon, je suppose que c'est la fin'", se remémore l'artiste, en rigolant.

Contactée par nos confrères de Het Nieuwsblad, la zone de police de Minos confirme l'incident. Il s'est produit le 5 septembre, à Wijnegem. "C'était une journée d'été très chaude. Le port du masque n'était pas obligatoire en plein air", se rappelle le commissaire Johan Wonnick, de la zone de police de Minos. "Notre maître-chien est tombé sur deux hommes masqués dans la journée".

Mais les deux hommes, qui n'étaient autres que Kanye West et l'un de ses gardes du corps, ne parlent pas néerlandais. Ils n'ont donc pas compris ce que l'officier de police leur demandait et n'ont pas retiré leurs masques. "En raison de ce problème de communication et du fait qu'ils étaient deux, le collègue a sorti son arme et les a tenus en joue", explique le commissaire Wonnink.

Heureusement, le malentendu a rapidement été dissipé une fois que Kanye West a donné son nom. "Notre collègue n'a peut-être pas reconnu le visage de l'homme, mais il a bien sûr reconnu son nom. À l'époque, nous n'avions pas encore appris que Kanye West allait séjourner dans notre région", précise le commissaire.

L'artiste américain a abordé de nombreux sujets au cours des deux heures d'interviews, y compris sa maman, son divorce avec Kim Kardashian, sa relation avec la religion ainsi que la politique.

Voir le podcast :