Le long séjour de Charlène de Monaco en Afrique du Sud aurait-il une raison cachée ?

Charlène de Monaco réside depuis de longs mois loin du Rocher. Une rumeur court sur la réelle raison du retard de son retour.

Le long séjour de Charlène de Monaco en Afrique du Sud aurait-il une raison cachée ?
©IMAGO
M.Ch

En convalescence depuis l'été en Afrique du Sud, la femme d'Albert de Monaco, n'aurait pas simplement eu des soucis d'ORL. Même si son infection à l'oreille semble avérée, l'ancienne nageuse serait en plein sevrage de somnifères, selon le magazine Voici.

Selon plusieurs sources, le magazine people affirme que la princesse aurait une addiction aux somnifères depuis plusieurs années. Il y a quelques temps, Charlène a été hospitalisée sous un nom d'emprunt au Netcare Alberlito Hospital de Ballito.

Son passage serait dû à ce qu'on appelle une décompensation, épisode psychotique durant lequel elle aurait perdu son self-contrôle et jeté tout ce qui lui passait sous la main. Une des sources raconte : "Elle a blessé sa dame de compagnie, les deux officiers de la sécurité sont intervenus pour tenter de la calmer. La scène était absolument terrible."

Un autre élément serait la fameuse coupe de cheveux Punk qu'elle arborait en décembre dernier. Une coupe qui aurait aussi une autre signification. Elle serait le résultat final d'une crise pendant laquelle Charlène se serait blessée. La princesse voulait se couper les cheveux avec des ciseaux avant d'être stoppée par ses femmes de chambre.

C'est à ce moment-là que le Prince Albert aurait décidé de placer son épouse. Sur le Rocher, cette rumeur serait connue de certains mais taboue. La résidence africaine de Charlène se serait donc changée en véritable centre de désintoxication improvisé. Un médecin proche de la famille suivrait le traitement à distance.

L'ancienne athlète serait aussi suivie par un psychiatre, en plus d'être entourée de son staff.