Albert II revient sur l'amitié bouleversante entre Joséphine Baker et Grace Kelly

Le prince de Monaco était à Paris pour l'intronisation de l'artiste au Panthéon.

Albert II revient sur l'amitié bouleversante entre Joséphine Baker et Grace Kelly
©AFP
R.P.

Cela ne pouvait être qu'elle. Danseuse mythique, résistante habile, militante antiraciste... les vies multiples et fascinantes de Joséphine Baker lui valent d'être la première femme intronisée au Panthéon. Ce 30 novembre, Albert II de Monaco avait fait le déplacement à Paris pour assister à la cérémonie tant attendue. Un symbole fort de l'amitié éternelle entre l'icône et le Rocher.

"Une dame avec beaucoup d'élégance"

C'est en 1969 que Joséphine Baker découvrira la Principauté. Criblée de dettes, l'artiste avait dû se résoudre à vendre le château des Milandes, dans le Périgord, une année auparavant. Et c'est Grace Kelly qui va lui tendre la main durant cette période trouble. "Quand Joséphine Baker était au plus bas, ma mère a fait le geste d'amitié fort de l'inviter à Monaco, de lui trouver un logement et d'aider à ce qu'elle retrouve le goût de faire des spectacles", a rappelé le prince monégasque dans les colonnes de Sud-Ouest. Le début d'une relation privilégiée entre les deux femmes.

Albert II revient sur l'amitié bouleversante entre Joséphine Baker et Grace Kelly
©AFP

"Ma mère savait qu'elle avait souffert non seulement à cause de ses problèmes financiers, mais aussi d'autres maux et de discrimination quand elle était jeune", a-t-il ajouté au sujet de cette "dame avec beaucoup d'élégance, de gentillesse et de générosité". Preuve de l'attachement de la famille Baker avec Monaco, le corps de la panthéonisée restera au cimetière marin de la Principauté.