Le rétablissement de la princesse Charlene devrait prendre "quelques mois"

Le rétablissement de la princesse Charlene, soignée depuis quelques semaines dans un établissement spécialisé hors de Monaco, "devrait encore prendre quelques mois", a indiqué jeudi le palais princier monégasque dans un communiqué transmis à l'AFP.

Le rétablissement de la princesse Charlene devrait prendre "quelques mois"
©Reporters

"La convalescence de la princesse Charlene se poursuit de façon satisfaisante et encourageante, même si son rétablissement devrait encore prendre quelques mois", explique ce communiqué, en précisant que son époux le prince Albert II et leurs enfants lui rendront visite à l'occasion des fêtes de Noël.

"Dès que sa santé sera rétablie, ce sera avec un immense plaisir que la princesse partagera à nouveau des moments de convivialité avec les Monégasques", a ajouté le palais, en demandant que durant cette période, la vie privée du couple et de ses enfants soit respectée.

La princesse Charlene avait retrouvé le Rocher le 8 novembre, après un long séjour en Afrique du Sud, le pays où elle a grandi et dont elle a la nationalité. L'épouse du prince Albert de Monaco, âgée de 43 ans, y avait subi une opération chirurgicale sous anesthésie générale, début octobre, la dernière d'une série d'interventions décidée à la suite d'une infection ORL (oto-rhino-laryngologique).

Absente le 16 novembre à une cérémonie de remise de colis de la Croix Rouge monégasque à laquelle il était prévu qu'elle participe, la princesse était également restée invisible lors de la fête nationale monégasque trois jours plus tard.

C'est alors que le palais princier avait révélé son admission dans un établissement de santé situé à l'étranger, en raison, selon une source proche du palais à l'AFP, "d'une grande fatigue liée à sa faiblesse".

Ancienne nageuse de haut niveau, Charlene Lynette Wittstock, née en 1978 en Rhodésie (actuel Zimbabwe), a épousé le prince Albert II de Monaco en 2011. Les dix ans de ce mariage n'avaient pu être fêtés en juillet en Principauté, en raison de l'absence de Charlene.

Sur le même sujet