La reine Elizabeth n’a pas pu passer les fêtes à Sandringham

La reine s’est installée à Windsor qui a été jugé plus sûr.

Queen Elizabeth II
©AP

Cette année, la reine Elizabeth a été contrainte de revoir ses plans habituels, ne pouvant rejoindre sa résidence de Sandringham. La reine possède comme résidences royales : Buckingham, Holyroodhouse, Windsor, Balmoral et Sandringham, ces deux dernières étant des résidences privées.

Avant la pandémie, la reine Elizabeth s’installait dans ses palais au gré des saisons, comme le fait aussi la reine Margrethe de Danemark. L’été à Balmoral, à la rentrée à Buckingham (désormais en travaux), en hiver et pour les fêtes à Sandringham, retour à Buckingham avant Pâques à Windsor. Tout cet immuable rythme a été totalement bouleversé avec la crise du coronavirus. La reine s’est installée à Windsor qui avait été jugé comme le plus sûr pour mettre en place une bulle autour de la souveraine et son époux.

C’est en 1862 que la reine Victoria achète le manoir de Sandringham Hall dans le Norfolk pour son fils le prince de Galles, futur roi Edward VII. Ce dernier trouve la résidence trop étroite à son goût et ordonne sa destruction en 1865 pour construire l’actuel château de briques rouges que l’on connaît. Pour son époque, Sandringham était déjà doté du confort moderne avec le gaz d’éclairage.

En 1886, le château se dota d’un pigeonnier pour abriter les oiseaux offerts par le roi Léopold II à sa cousine la reine Victoria.

Le domaine comprend de vastes terres pour la chasse et différents manoirs dont Anmer Hall qui après avoir été occupé par le duc de Kent, cousin de la reine, a été mis à disposition du duc et de la duchesse de Cambridge qui y passent de longues périodes.

La mer n’est pas loin en voiture et il n’est pas rare de voir les Cambridge avec leurs enfants se promener au bord de l’eau ou s’adonner aux châteaux de sable.

C’est à Sandringham que sont morts la reine Alexandra, le roi George V et le roi George VI, père de la reine Elizabeth. La souveraine a depuis coutume d’y séjourner à cette date du 6 février qui marque le début de son règne.

Actuellement à l’affiche avec Kristen Stewart, le biopic "Spencer" a pour toile de fond un Noël à Sandringham en 1991, moment où la princesse Diana aurait pris sa décision de recouvrir sa liberté.

Sur le même sujet