Le YouTubeur Léo Grasset, DirtyBiology, est accusé de viol par plusieurs femmes

Le célèbre YouTubeur français est accusé de viol, de violences sexuelles et psychologiques par plusieurs femmes.

L'influenceur Léo Grasset, dit DirtyBiology, est "mis en cause par plusieurs femmes vidéastes", selon Médiapart. L’une d’entre-elles l’accuse de viol. L'article précise "qu’aucune plainte n’a à ce jour été déposée".

Selon le média français, "sept autres affirment avoir subi des violences psychologiques, sexuelles, ou avoir constaté un comportement jugé problématique".

Lisa (prénom d’emprunt) est la vidéaste en question qui l'accuse de viol. Tenant également une chaîne YouTube à succès, Lisa fait la connaissance de Léo en 2010 et ils entament une relation par la suite.

Ils se voient de temps en temps mais rien de sérieux. Ils auraient cependant parfois eu des relations sexuelles.

Puis, un soir de juillet 2016, elle refuse de coucher avec lui car il est "fortement alcoolisé", comme l'auraient confirmé plusieurs témoins. "Je lui dis plusieurs fois que je n'ai pas envie", déclare-t-elle à Mediapart.

Les choses s'enveniment très vite. "Il m'a maintenue avec ses mains autour de son cou et m'a pénétrée avec des coups très forts. J'ai eu excessivement peur. J'ai voulu crier et il n'y avait aucun son qui sortait de ma bouche", raconte-elle au media français, avant de parler d'un "trou noir" et de s'être sentie en "état de choc".

Elle poursuit: "J'avais vraiment une espèce de dissonance cognitive maximum où je me disais 'c'est la personne que j'aime et il vient de se passer ça'", ajoute Lisa. Il serait ensuite parti au petit matin.

Questionné par MediaPart, Léo Grasset n’a pas souhaité répondre.

Le YouTubeur a en revanche réagi sur son compte Twitter et conteste les accusations relayées à son encontre: