La raison de l'hospitalisation de Travis Barker, le mari de Kourtney Kardashian, dévoilée

Le voile est enfin levé sur les raisons de l'hospitalisation du batteur.

La raison de l'hospitalisation de Travis Barker, le mari de Kourtney Kardashian, dévoilée
©BELGA

Ce 29 juin nous apprenions que Travis Barker, le mari de Kourtney Kardashian, avait dû être hospitalisé en urgence pour une raison inconnue. La fille du batteur avait alors demandé à ses fans de prier pour lui, tandis que ce dernier avait partagé un message inquiétant sur Twitter, demandant à Dieu de le sauver.

Aujourd'hui, nous en apprenons plus sur les raisons de cette hospitalisation soudaine. Selon les informations de TMZ, Travis Barker souffrirait d'une pancréatite “déclenchée par une coloscopie". De fait, selon des proches du musicien, ce dernier aurait récemment subi une coloscopie, un examen visuel de l'intestin et du rectum permettant de localiser d'éventuelles inflammations, des polypes ou encore des maladies plus sérieuses comme un cancer. Dans des cas extrêmement rares, cet examen peut provoquer une pancréatite, soit une inflammation du pancréas (ndlr: l'organe qui permet la régulation de la glycémie et facilite la digestion).

Une pancréatite aiguë peut provoquer de la fièvre, des nausées et de fortes douleurs abdominales. Néanmoins, les experts restent prudent quant à la raison qui a pu causer cette pathologie chez Travis Barker. “Je pense qu’il faut connaître davantage d’informations sur la situation avant de commenter que la coloscopie en est la cause. C’est extrêmement rare. Je ne peux qu’insister sur le fait qu’il est très, très rare d’avoir une pancréatite après une coloscopie", a déclaré Suneal Agarwal, un professeur en gastro-entérologie, au site Health.

Selon une source proche de Kourtney Kardashian, cette dernière n'aurait pas quitté le chevet de son mari depuis son entrée à l'hôpital. “Elle était très inquiète. Ils l’étaient tous les deux. Travis souffrait de douleurs extrêmes à l’estomac et pouvait à peine marcher”, a révélé cette source au magazine People.