Hugo Clément: "Je reçois des menaces de mort"

Hugo Clément attaqué à la suite de ses propos sur le rituel de l’abattage sans étourdissement pour l’Aïd.

Hugo Clément: "Je reçois des menaces de mort"
©AFP

Grand défenseur de la cause animale et de l'environnement, Hugo Clément a partagé mercredi dernier une publication de la Fondation Brigitte Bardot dénonçant l'abattage rituel de l'Aïd qui a eu lieu ce samedi dans la religion musulmane. " Rappel annuel que l'abattage sans étourdissement, qui consiste à égorger un animal en pleine conscience, est une pratique cruelle déjà interdite dans plusieurs pays", a ainsi écrit le célèbre journaliste (ex-Quotidien de Yann Barthès) sur Twitter. "Aucune croyance ne peut justifier une telle maltraitance." Dès le lendemain, le mari d'Alexandra Rosenfeld (Miss France 2006) a ainsi annoncé qu'il était victime de menaces. "Depuis quelques heures, je reçois énormément de menaces de mort et de messages haineux simplement pour avoir rappelé la cruauté de l'abattage rituel sans étourdissement, démontrée scientifiquement. Je continuerai à le faire sans hésiter. C'est une question de cohérence."

L'ancien poil à gratter de Quotidien et Konbini, aujourd'hui sur France 2 avec sa série documentaire Sur le front, a également tenu à répondre à ceux qui l'accusent d'islamophobie. "Pour beaucoup, s'opposer à l'abattage rituel, c'est être 'islamophobe'. Quelle honte de raisonner ainsi. Toute l'année, les militants pour la cause animale se mobilisent sur 1 000 sujets : corrida, élevage intensif, chasses cruelles, pêche industrielle, abattoirs 'classiques'". Et de conclure : "Il n'y a aucune raison de ne pas combattre une pratique qui ajoute des souffrances inutiles sous prétexte qu'elle se fait au nom de croyances. Non, les associations ne se 'réveillent' pas au moment de l'Aïd, elles se battent tous les jours, et ne ferment les yeux sur rien."