"Ca pince le coeur": Kendji Girac en larmes dans "The Voice Kids"

Le coach du télécrochet consacré aux jeunes talents a été très touché par la prestation d'une candidate.

"Ca pince le coeur": Kendji Girac en larmes dans "The Voice Kids"
©Belga

Ce samedi soir, The Voice Kids revenait pour un deuxième prime sur TF1. Une soirée émotion pour Kendji Girac, coach du télécrochet. Tout a commencé par la prestation de Sara, une jeune candidate suisse de 11 ans aux origines espagnoles et paraguayennes. Accompagnée de son papa à la guitare, celle-ci a repris Malaguena d'Ernesto Lecuona, une chanson traditionnelle mexicaine qui fait partie des souvenirs d'enfance de l'interprète de Color Gitano. "C'est une musique que j'adore depuis tout petit. Mon père me la mettait dans les oreilles tellement de fois que j'ai toujours l'amour de cette chanson", explique-t-il aux côtés de ses camarades de fauteuil, Louane, Julien Doré et Patrick Fiori, également impressionnés par la prestation de la jeune fille. "Je suis très fier de m'être retourné", continue-t-il avant d'enchaîner en espagnol. "Sara, ça me fait plaisir d'être ici devant toi. J'ai envie de prendre la guitare avec toi. Et te faire écouter plein de chansons. On va pouvoir profiter ensemble et faire la fête avec tout le monde."

"Ca va être compliqué de rivaliser. On n'a pas bien compris ce qu'il a dit mais on a compris que ça venait du coeur", lance alors Patrick Fiori. Et, effectivement, Sara avait déjà fait son choix "depuis longtemps". "Je veux Kendji", dit-elle le sourire aux lèvres. Une décision qui ravi l'ancien gagnant de The Voice, la plus belle voix.

"J'aurais aimé la voir grandir"

Plus tard, la prestation de Thaïs, une jeune suisse de 12 ans, sur Traitor d'Olivia Rodrigo a également bouleversé Kendji Girac. Après avoir réussi à convaincre la candidate de rejoindre son équipe, le coach s'est confié sur un drame personnel qu'il a vécu il y a quelques années. "Je vais vous dire quelque chose les amis, a déclaré le chanteur les larmes aux yeux en s'adressant à ses voisins de fauteuil. "Ma première petite nièce s'appelait Thaïs. J'aurais aimé la voir grandir, pouvoir la voir chanter comme ça sur un plateau, donc ça me fait vraiment plaisir de me rappeler ce petit bout de chose. C'est pour ça que je t'ai parlé vraiment avec tout mon coeur. Merci beaucoup pour cette chanson".Il conclut par ces mots: "Ça me rappelle des petits moments dans la vie... Ça arrive à tout le monde, ça fait partie de la vie. Ça pince le coeur."