Pour la première fois, Britney Spears revient sur ses 13 années de tutelle : "C'était de la pure violence"

Dans un témoignage glaçant, la chanteuse a détaillé à quoi ressemblait son quotidien lorsque son père exerçait son autorité sur elle.

Pour la première fois, Britney Spears revient sur ses 13 années de tutelle : "C'était de la pure violence"
©Belga

Dans un long message audio de 22 minutes posté sur YouTube, Britney Spears est revenue sur les 13 années de tutelle exercée par son père en raison de troubles psychologiques dont la chanteuse a souffert. Ainsi de 2008 à 2021, la chanteuse n'a pas pu prendre ses décisions seule et à dû rendre des comptes, principalement à son père. Si la chanteuse avait déjà fait quelques références à ces années passées, elle ne s'était jusque-là jamais exprimée ouvertement sur le sujet.

Elle révèle ainsi que c'est bien son père qui exerçait une forme de contrôle sur sa vie, mais ce avec l'assentiment de sa mère, de son frère et de ses amis. Elle affirme que ses proches l'ont littéralement tuée. "J'étais extrêmement jeune. Putain, qu'est-ce que j'ai fait pour mériter cela", s'exclame-t-elle. Elle surenchérit ensuite en expliquant que son père l'empêcher de "pouvoir voir quiconque ou dire quoi que ce soit". "Et je me souviens de la meilleure amie de ma mère et de mes deux copines - nous avions fait une soirée pyjama la nuit précédente - elles m'ont maintenue sur un brancard. Je sais maintenant que tout cela était prémédité", poursuit-elle avant de livrer d'autres détails sordides. "J'ai parlé à un médecin avec un accent britannique pour qu'il me prescrive mes médicaments et trois jours plus tard, il y avait une équipe du SWAT chez moi, trois hélicoptères (...) Tout était organisé. Sans drogue, sans alcool, sans rien. Du pur abus de faiblesse. Je n'étais rien et je l'avais accepté".

Enfin, Britney Spears est revenue sur ses prestations musicales de l'époque, qu'elle qualifie de "médiocres". "Je sais que mes performances étaient horribles.Je n'en avais plus rien à foutre parce que je ne pouvais pas aller où je voulais aller, je ne pouvais pas avoir les nounous que je voulais avoir, je ne pouvais pas avoir d'argent. C'était juste démoralisant (...) Je devais juste jouer ce rôle que tout allait bien tout le temps parce que je savais qu'ils pouvaient me faire du mal."

De fait, elle explique que son père l'a, à chaque fois, découragée lorsqu'elle essayait de se rebeller et de lui intenter un procès. "Tu vas perdre. J'ai beaucoup plus de gens de mon côté que toi. Tu n'as même pas d'avocat", luiaurait il asséné.Aujourd'hui libérée, Britney Spears semble reprendre sa vie en main. Elle s'est récemment mariée avec son compagnon Sam Asghari et vient de sortir sa première chanson en six ans. "Hold Me Closer", un duo avec Elton John.