L'actrice Emmanuelle Béart révèle dans un documentaire avoir été victime d'inceste

Dans un documentaire intitulé "Un silence si bruyant", Emmanuelle Béart se livre sur son histoire, en écho à la parole d'autres victimes d'inceste.

L'actrice Emmanuelle Béart révèle publiquement avoir été victime d'inceste entre ses 10 ans et ses 14 ans, dans un documentaire qu'elle a coréalisé et qui sera diffusé sur M6 le 24 septembre à 23h10.

"Son agresseur n'était pas Guy Béart", son père chanteur décédé en 2015, a souligné la coréalisatrice, Anastasia Mikova, mardi lors de la présentation du documentaire à la presse. Cette dernière a indiqué avoir fait cette précision à la demande de l'actrice de 60 ans, qui n'était pas présente. Emmanuelle Béart "ne souhaite pas" dévoiler l'identité de son agresseur, car cela n'est pas "la démarche" du film, a poursuivi sa coréalisatrice et amie.

Dans ce documentaire intitulé "Un silence si bruyant", elles recueillent la parole d'autres victimes d'inceste, et Emmanuelle Béart livre en écho des éléments de sa propre histoire.

Les témoins sont Norma, violée par son grand-père dans son enfance, Pascale, qui a occulté jusqu'à la cinquantaine les violences infligées par son père, Sarah, dont l'ex-compagnon a agressé sexuellement leur petite fille entre 4 et 8 ans, et Joachim, qui accuse ses parents d'inceste, ce qu'ils nient.

Emmanuelle Béart : "Guy était un amoureux à perpétuité"

"Je ne voulais pas prendre la parole, je voulais faire un espace de parole pour les autres. Confrontée à eux, à leur sincérité, leur courage, je me suis dit que je devais moi aussi parler", a expliqué l'actrice dans une vidéo projetée avant le film. "C'est un projet que je porte dans ma tête depuis que j'ai 19 ans."

Selon la Ciivise (Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants), 160.000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année en France et 5,5 millions d'adultes ont été victimes dans leur enfance, le plus souvent au sein de leur famille.

Une situation qui nécessite une "réponse politique et sociétale", a plaidé Emmanuelle Béart. Selon M6, le documentaire sera projeté le 19 septembre au secrétariat d'État chargé de l'Enfance.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...