Des pirates menacent de diffuser les contrats de Lady Gaga, Madonna, Elton John ou Donald Trump.

Dans le monde du show-biz, rien n’est laissé au hasard. Tout est couché sur papier, y compris les demandes les plus excentriques ou les arrangements financiers.

Tout cela est désormais, bien évidemment, enregistré sous forme de fichiers informatiques. Donc accessible à des hackers aussi doués que malintentionnés. Un groupe baptisé REvil est ainsi parvenu à voler 756 gigas de données au cabinet d’avocats GSM Law, considéré comme l’un de ceux qui représentent le plus de stars américaines. Et pour ne pas dévoiler tous les petits secrets de celles-ci, les pirates réclament 42 millions de dollars. À l’origine, c’était deux fois moins mais, comme leur demande de raçon est restée sans réponse, elle a été doublée. Avec, au passage, la diffusion de détails d’un contrat de Lady Gaga sur le Darknet.

Outre la chanteuse, le cabinet compte parmi ses clients Madonna, Bruce Springsteen, Mariah Carey, Christina Aguilera, Elton John, Sean Diddy Combs, Priyanka Chopra, U2 ou Bette Midler.

Les pirates ont aussi menacé le président américain, Donald Trump. Qui n’est pas client de la société GSM Law : "M. Trump, si vous voulez rester Président, frappez ces avocats où ça fait mal, sinon vous pouvez oublier vos ambitions. Quant à vos électeurs, nous pouvons vous assurer qu’après cette publication ils ne voudront plus de vous comme Président "

L’affaire est désormais dans les mains du FBI.