Début janvier, le parquet de Paris a ouvert une enquête à l'encontre de Gabriel Matzneff pour "viols sur mineurs de moins de 15 ans". Cette enquête a été ouverte suite à la publication du livre "Le Consentement", où Vanessa Springora décrit la relation qu'elle a eue avec l'écrivain lorsqu'elle avait 13 ans. Dans son roman autobiographique, l'éditrice de 47 ans raconte comment elle a été séduite par Gabriel Matzneff et a vécu sous son emprise.

Aujourd'hui, l'écrivain de 84 ans a décidé de répondre à Vanessa Springora dans un livre, intitulé "Vanessavirus", a indiqué son ancien éditeur, Léo Scheer à l'AFP, confirmant une information du site spécialisé ActuaLitté. Gabriel Matzneff y répondra aux accusations de l'éditrice. Mais aucune maison d'édition n'a souhaité publier ce nouveau livre, et Gabriel Matzneff s'est donc tourné vers le financement participatif. Des souscripteurs ont donc été invités, par courrier, à verser une centaine d'euros pour assurer la sortie du livre. La publication est prévue pour le 15 février prochain. 

Léo Scheer a expliqué avoir été parmi les personnes appelées à cette souscription privée pour le lancement de ce nouvel ouvrage. "J'ai reçu la lettre d'appel à une souscription, il y a trois semaines environ. Et je ne l'ai plus. Je ne l'ai pas gardée", a-t-il affirmé, n'ayant pas l'intention d'acheter le livre. "Nous n'avons plus de liens avec Gabriel Matzneff. Comme les autres éditeurs, nous avons suspendu la commercialisation de ses livres", a-t-il encore précisé.

Selon L'Obs qui reproduit cet appel à souscription, envoyé à des personnes de confiance, dix exemplaires luxe sont vendus à 650 euros l'unité, et 190 exemplaires ordinaires à 100 euros l'unité, soit un chiffre d'affaires maximal de 25.500 euros. Gabriel Matzneff y précise qu'il s'agira de son "chant du cygne".