Aucun parent n'est parfait en période de coronavirus, et pas plus les stars que le commun des mortels. C'est ce qu'a rappelé Angelina Jolie au magazine Time.

Être la mère de six enfants pendant la pandémie de coronavirus lui a appris qu'il n'était pas possible de "répondre à tous les besoins" tout le temps, a expliqué Angelina Jolie qui a ajouté qu'il était "impossible" d'être un parent "parfait".

Honnêteté plutôt que perfection

"Aujourd'hui, en plein dans cette pandémie, je pense à toutes les mères et à tous les pères qui sont avec leurs enfants à la maison. On espère tous pouvoir tout faire correctement, répondre à tous les besoins et rester calme et positif. Mais une chose m'a aidée: savoir que c'était impossible." De toute façon, les enfants "ne veulent pas" que leurs parents soient "parfaits", tant qu'ils peuvent être "honnêtes" sur leurs erreurs, ajoute l'actrice.

"Ils vous aiment. Ils veulent vous aider. Donc au final, c'est une équipe que vous construisez. Et d'une certaine manière, ils vous élèvent aussi. Vous grandissez ensemble." "Je me souviens de la décision de devenir parent. Ce n'était pas difficile à aimer. Il n'a pas été difficile de me consacrer à quelqu'un et à quelque chose de plus grand que ma vie."

Angelina Jolie avait adopté Maddox, 18 ans, au Cambodge en 2002. Aujourd'hui, elle est également la mère de Pax, 16 ans, Zahara, 15 ans, Shiloh, 13 ans, et les jumeaux Knox et Vivienne, 11 ans, avec son ex-mari Brad Pitt.