Invitée dans les studios de France Inter, l'ancienne journaliste de TF1 a évoqué le scandale, impliquant son ex-mari Dominique Strauss-Kahn, qui s'est produit il y a 10 ans à New York.

Dans son livre, Anne Sinclair a voulu délivrer son ressenti sur les accusations portées sur son ex-époux. A l'époque, impossible pour elle de croire aux accusations dont il était la cible.

"Ça paraissait et ça paraît toujours invraisemblable que je n’ai été au courant de rien. Et ça me paraît à moi aussi invraisemblable. Le processus du déni, ça existe. En psychanalyse, tout le monde le connaît. C’est sans doute que je n’ai pas voulu voir”, déclare-t-elle à Léa Salamé avant d'ajouter “Sur le moment, on fait front. Il y a deux attitudes: soit on détale, soit on tient. Moi, j’ai été plutôt élevée dans l’idée qu’il faut tenir.”

Un appel touchant

Ensuite dans le cours de l'émission, une auditrice voulait témoigner et partager l'admiration qu'elle avait pour Anne Sinclair.

“Je suis heureuse d’avoir l’occasion de vous dire madame, combien pendant toute cette période américaine terrible, je vous ai admirée”, a-t-elle démarré en larmes. “Votre attitude, celle qui n’a pas fui dans l’adversité, celle qui a montré tant de dignité, qui ne s’est pas perdue dans des conjectures devant les médias. L’authenticité est une qualité primordiale à mon sens, et vous l’avez. Merci d’être ce que je considère comme un honneur pour la gent féminine. Je me réjouis de vous lire”, a-t-elle conclu avec admiration.

Anne Sinclair touchée par le beau message d'une inconnue lui a alors répondu. “Madame, vous me touchez infiniment. Votre voix étranglée me touche et me fait du bien”, a répondu Anne Sinclair, les larmes aux yeux.