Benoît Poelvoorde sera omniprésent dans les salles de cinéma dans les prochaines semaines. A l'affiche de "Raoul Taburin", qui sort ce mercredi, il sera également à l'affiche de "Blanche comme neige" et "Venise n'est pas en Italie". Un rythme effréné qui laisse des traces.

Après la période de promotion intense qui l'attend, il a d'ailleurs l'intention de "rester chez lui et ne rien faire", comme il l'indique dans une interview accordée à Sudinfo. 'Le cinéma, c'est usant, je suis un peu à bout, fatigué", avoue-t-il.

L'acteur s'est également confié sur ses problèmes d'alcool. "Je suis un buveur social. On résout bien des problèmes avec l'alcool. On en crée d'autres, certes... Je dois me calmer depuis longtemps".

Il admet aussi avoir vécu des insomnies à répétition. "Je me suis retrouvé noctambule, donc à boire. J'aimerais bien me poser, être plus apaisé", souhaite-t-il, "mais j'ai ma nature, elle est là. Et, donc, ma capacité à agir contre elle est limitée, voire condamnée à l'échec".

Espérons que le break annoncé lui permettre de diminuer sa consommation...