Dimanche soir, dans l'émission Sept à Huit diffusée sur TF1, l'homme d'affaire français est une nouvelle fois apparu très affaibli face à la caméra, se livrant sans détour sur ce double cancer qu'il combat depuis trois ans. 

Bernard Tapie n'a pourtant pas laissé le sentiment qu'il allait abandonner son combat contre la maladie, que du contraire. Alors qu'il suivait des traitements expérimentaux dictés par un médecin belge, ce dernier n'a finalement pas eu les effets escomptés dans l'immédiat comme il l'explique en toute franchise face à Audrey Crespo-Mara.

"De janvier jusqu’à juin, mes tumeurs avaient baissé de 70%. Et puis, je ne me suis pas senti bien du tout au début de l’été. On a fait un scanner et là, 20% de nouvelles tumeurs et mes anciennes avaient doublé. Je suis au plus mal depuis l'apparition de ma maladie, il y a 3 ans. Ce n’est pas pour ça que je suis foutu. J’ai peur à l’attente du résultat d’un examen et puis dès qu’il tombe, il tombe. Mais avant qu’il n'arrive, je suis angoissé, j’ai peur. Il n’y a pas de surhomme. Ce cancer, il suffit qu’en huit jours on trouve une parade. Donc ça en vaut la peine. Votre énergie, c’est elle qui alimente ce qu’on appelle l’immunité. Donc on ne désespère pas, on se bouge, on ne reste pas allongé, on évite les antidouleurs. Bref, on fait tout pour rester intact."