Dans la nuit de samedi à dimanche, Bernard Tapie et son épouse ont été victimes d'un cambriolage très violent. Lundi, Stéphane Tapie, le fils du couple, s'était exprimé dans divers médias pour expliquer ce qu'il s'était passé et donner des nouvelles de son père. Il avait également partagé les images des visages tuméfiés de ses parents.

Ce mardi, c'est Bernard Tapie qui a pris la parole dans Libération. L'ancien président de l'Olympique de Marseille est revenu sur cette expérience traumatisante: "La scène a duré quarante-cinq minutes. Ils ont frappé ma femme à coups de poing dans la gueule, moi attaché sur une chaise. Elle criait. J’ai subi cet épisode comme si je recevais personnellement les coups."

Selon lui, ces cambrioleurs "chevronnés" ont été violents envers le couple car "ils étaient sûrement déçus de ce qu’ils ont pu dérober sur place, pas à la hauteur de leurs espérances" mais également "pour le simple plaisir de nous faire du mal."

Affaibli car il se bat actuellement contre la maladie, Bernard Tapie a aussi donné de ses nouvelles :"C’est un peu dur à encaisser, mais cela va passer. J’aurai peut-être un peu de séquelles pour ma tumeur au cerveau, suite au coup de matraque reçu sur la tête."