La fête fut de courte durée. C'est "fou de joie" que Brad Pitt a appris la décision du tribunal de Los Angeles : la garde partagée pour laquelle il s'en tant battu lui a finalement été accordée. Tous les enfants sauf Maddox, majeur et en froid avec son père depuis quelques années, sont concernés. Au grand dam d'Angelina Jolie. Cette dernière aurait d'ailleurs bien du mal à encaisser le nouveau tournant de ce divorce à couteaux tirés.

"C'est loin d'être fini"

"Elle ne lui pardonnera jamais", a fait savoir une proche de l'actrice de 46 ans dans Us Weekly. Elle en a profité pour prévenir Brad Pitt : elle utilisera "tout ce qu'elle a en son pouvoir" pour faire appel et renverser la vapeur. Ces dernières semaines, Angelina Jolie a notamment affirmé avoir été victime de violences conjugales dans de nouveaux documents à charge. Ces abus auraient été portés à la connaissance de la justice via des preuves concrètes, et les enfants en auraient été les témoins. "Elle soutient que c'est loin d'être fini et croit toujours que la justice prévaudra", a-t-on souligné au sein de son clan.