Brad Pitt et Rusty Ryan ne font-ils qu'un ? L'acteur, qui incarnait un voleur fringant dans Ocean's Eleven, vient en tout cas d'être mêlé à une sombre une histoire d'extorsion aux États-Unis. Kelli Christina, une PDG de l'industrie pharmaceutique au Texas, lui réclame 100 000 dollars en dommages et intérêts, lit-on du côté de Page Six du Post, qui s'appuie sur des documents judiciaires. 

Les méfaits reprochés de la star ? En plus d'avoir fait miroiter un mariage à la quinquagénaire, il aurait empoché 40 000 dollars pour une série de conférences pour la Make It Right Foundation - l'association a construit des logements après la tempête Katrina - auxquelles il n'a jamais assisté. Foutaises, se sont empressés de rétorquer les avocats de Brad Pitt. "Il s'agit du triste cas de quelqu'un qui a été victime d'une escroquerie en ligne. Un individu qui n’avait rien à voir avec la célébrité s’est fait passer pour elle. J'espère que d'autres pourront tirer des leçons de cette situation malheureuse" ont-ils fait savoir par voie de communiqué. Kelli Christina l'assure : elle dispose d'une centaine de documents qui valident sa version des affaires. Affaire à suivre, dit-on.