Il y a un peu plus d'un mois, la pop star était internée dans un établissement de santé mentale pour détresse émotionnelle. 


La chanteuse de 37 ans ne parvenait à ce moment-là pas à gérer la tristesse liée à la santé défaillante de son père, Jamie Spears, sous qui elle était sous tutelle depuis plus de onze ans. Face à l'inquiétude concernant son état de santé, et suite à la diffusion du hashtag #FreeBritney qui insinuait que cette dernière avait été placée dans le centre contre son gré, la chanteuse demandait qu'on "la laisse tranquille", dans un message publié sur les réseaux sociaux. Et pourtant les déclarations de la chanteuse semblaient toutes différentes ce vendredi 13 mai. 

Une tutelle qui déchire la famille

Selon TMZ, Britney Spears s'est présentée au tribunal de Los Angeles au sujet de sa mise sous tutelle que se dispute ses parents Lynne et Jamie Spears. Aux côtés de sa mère, la pop star demandait, non seulement plus d'informations sur son dossier médical, mais également d'être plus libre, celle-ci n'étant autorisée à avoir qu'un seul téléphone à clapet. Lors de l'audience Britney Spears aurait alors révélé que son père lui aurait fait prendre des médicaments et l'aurait fait interner de force. La jeune femme a alors demandé au tribunal de mettre fin à la tutelle de son père. Selon plusieurs sources, citées par TMZ, les médicaments administrés à la jeune femme toutes ces années ont cessé de fonctionner et les médecins ont du mal à trouver la solution. Le juge a ordonné une expertise mais n'a pour l'instant accordé aucune des demandes à la star de la pop.