L'ancien président de la République française a été reconnu coupable de corruption et de trafic d'influence dans l'affaire "des écoutes". Il a été condamné à trois ans de prison dont un ferme, c'est une première dans l'histoire de la Ve République. Une condamnation que dénonce sa femme Carla Bruni, qui évoque même "un acharnement insensé" contre son mari ainsi qu'une "injustice".

C'est via son compte Instagram que la chanteuse et ex-Première dame s'est exprimée. “Quel acharnement insensé mon amour... Le combat continue, la vérité fera jour ! #Injustice" écrit-elle.


A l'époque de l'enquête sur un éventuel financement libyen de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy, des écoutes révèlent que l'ancien Président français a proposé un poste à Gilbert Azibert via un intermédiaire (Thierry Herzog) afin d'obtenir des informations secrètes le concernant dans l'affaire Bettencourt dans laquelle il était impliqué.