La Miss Anvers, surnommée la Legally Blonde belge (car cette juriste adore le rose) succède à... Miss Anvers, Elena Castro Suarez.

Elles étaient 32 finalistes au départ, 13 francophones et 19 néerlandophones, à vouloir coiffer la couronne de Miss Belgique. Le concours, qui soufflait cette année ses 90 ans, avait commencé en titubant. En effet, lors de leur présentation sur le podium du théâtre de Plopsa à la Panne, on ne comptait plus les miss qui avaient du mal à marcher avec leur longue robe et autres talons kilométriques.

Elle en a perdu son soutien-gorge !

Résultat? Plusieurs trébuchent... mention spéciale à notre Miss Belgique 2020 en personne, Céline van Ouytsel, surnommée Miss Legally Blond, qui finit même par chuter en se retrouvant ainsi à genoux sur scène. Mais la jeune de 23 ans se relève tout sourire et continue... sans son soutien-gorge ! Il n’en fallait pas plus pour décontenancer celle qui déclare « ne jamais baisser les bras! » Avec ses 68 000 abonnés Instagram, la miss originaire d’Herentals a su rallier les téléspectateurs à sa cause... rose. A tel point que les internautes se demandaient déjà ce qu’elle allait bien faire de la Volvo promise à la gagnante sachant que cette influenceuse roule déjà en... 4x4 rose!

« Appelez-moi Legally Blond, comme dans le film." C’est ainsi que se présente la blogueuse Céline Van Ouytsel (@celinevanouytsel) dans son portrait à voir sur le site de RTL. "En tant que blonde, avec le rose comme couleur préférée et avec mon diplôme en droit déjà obtenu, je veux motiver notre jeunesse pour faire de ses rêves une réalité et leur dire de ne jamais baisser les bras."

Si sa passion pour le rose peut prêter à sourire, cette jeune juriste de 23 ans n’en a cure. "Quand les gens me voient arriver dans ma voiture rose, tout le monde rigole. Je ne sais pas si c’est parce qu’ils aiment ou pas mais en tout cas, l’effet est réussi parce que tout le monde a le smile. "

En dehors de ce joli couac ou encore de Miss Brabant Wallon qui s’emmêle les pinceaux en déclarant qu’il « n’y a que 7 jours dans une journée », l’élection -comme souvent- n’avait pas grand chose à offrir à ses téléspectateurs. Même si l’événement, coprésenté par Gaetan Bartosz de Radio Contact, était cette fois-ci diffusé sur RTLplay. Entre le rappeur Sheyn qui a repris -dans un joli playback- le tube planétaire Despacito en version française ou la prestation surprise du groupe Eruption (leur tube disco, One Way Ticket, datant de 1979), le show de 2 h 30 paraissait interminable. Si on note 3 francophones dans le top 5 (Miss Luxembourg est 4e Dauphine, Miss Namur, 3e Dauphine et Miss Liège deuxième dauphine), il s’agit de la... cinquième Miss Anvers en sept années qui remporte la couronne de reine de beauté de notre royaume. Et autant d’années sans victoire francophone! La dernière remontant à 2013 avec Noémie Happart, Miss Yannick ‘Diable Rouge’ Carrasco.