Petit vent de panique ces derniers jours au sein des monarchies européennes avec la contamination au coronavirus.

À la Cour royale d’Angleterre, après le prince de Galles et le prince William, c’est la princesse Marie Christine de Kent, 75 ans, cousine par alliance qui souffre du virus depuis trois semaines. Sa santé s’améliore désormais nettement. Elle a pu rester chez elle dans son appartement de Kensington Palace et n’a pas dû être hospitalisée. Elle a été contaminée par un membre de son personnel.

En Norvège, le roi Harald et la reine Sonja viennent de terminer leur quarantaine après qu’un membre de leur personnel rapproché ait été testé positif.

En Suède, cela a été le branle-bas de combat après que le prince Carl Philip et son épouse la princesse Sofia aient souffert d’un état grippal.

Testés, ils étaient positifs. Ils se sont mis en quarantaine dans leur résidence de l’île de Djurgarden à Stockholm. On a dès lors craint à une contamination des souverains, de la princesse héritière Victoria et du prince Daniel car tous les six avaient assisté à la messe de funérailles de Walter Sommerlath, frère de la reine Silvia.

La porte-parole de la Cour a tenu à préciser que des mesures draconiennes sanitaires avaient été prises. En effet, aucun des membres de l’assistance restreinte n’était positif sauf Carl Philip et son épouse qui travaille comme bénévole dans des unités Covid d’hôpitaux de Stockholm.

Enfin en Espagne, le roi poursuit sa quarantaine (10 jours) après avoir été en contact avec un ami testé ensuite positif.