111 000. C'est le nombre de plaintes reçues par la BBC suite à la disparition du duc d'Édimbourg à l'âge de 99 ans ce 9 avril. La chaîne britannique symbolise autant qu'elle cristallise une couverture médiatique forcément hors normes, à l'image de l'époux d'Elizabeth II. Exemple parlant : le Daily Mail n'a pas hésité à dégainer dès le lendemain une édition spéciale lourde de 114 pages dédiées au presque centenaire du grand-père de William et Harry. Un record absolu qui en fait le tirage le plus imposant jamais imprimé. Sauf qu'outre-Manche, tout le monde n'est pas un fervent défenseur de la monarchie, et nombreux sont ceux qui ont donc exprimé leur ras-le-bol.

Déprogrammations en cascade

Comme le rapporte le Guardian, ce sont donc 110 994 plaintes qui auraient été enregistrées par la chaîne publique, un (autre) record en la matière. En cause ? Des déprogrammations en cascade pour honorer celui qui fut aux côtés et au service de Sa Majesté durant près de sept décennies. Des émissions phares comme MasterChef et EastEnders, feuilleton diffusé religieusement depuis 1985, ont tiré leur révérence en faveur du prince Philip. Un changement de dernière minute qui a d'ailleurs mis les audiences en berne. 

"Nous sommes fiers de notre couverture et du rôle que nous jouons durant ces moments d'une importance nationale", a fait savoir la BBC sans entrer dans les détails, et en assumant visiblement ses choix.