Du jamais vu en trois décennies de bons et loyaux services. Patricia Earl, au service de Sa Majesté en la qualité de head housekeeper (gouvernante en chef, Ndlr), a démissionné de manière soudaine, a annoncé la presse britannique.

Comme le rapporte Vanity Fair, Earl a dû faire face à une "révolte" de la part de plusieurs employés du château de Sandringham, dans le Norfolk. L'objet de leur désaccord ? Un isolement forcé sur ordre du Palais afin de recevoir Elizabeth iI et le prince Philip dans les meilleures conditions en dépit de la pandémie de Covid-19. Une position qui aurait mis la gouvernante de 56 ans, membre de l'ordre royal de Victoria, dans 'l'embarras", lit-on sur le site du magazine.

Bien que des sources royales avancent qu'il s'agit là d'un départ "tout à fait amical", il n'empêche que la Reine va bien passer Noël à Windsor, une première sur ses trente-trois dernières années de règne.  Une manière d'endiguer la fronde naissante ?