Les propos tenus par Fabien Lecoeuvre ce mercredi en ont choqué plus d'un.

Invité sur la webradio parisienne Arts-Mada, le chroniqueur et auteur de nombreux ouvrages sur la musique française a abordé le physique des interprètes. Selon lui, les chanteurs et chanteuses d'aujourd'hui ne sont pas "assez beaux": " Quand est-ce qu’on va nous sortir des beaux mecs, ou des filles sublimes ?", s'est-il interrogé.

Pour illustrer son propos, Fabien Lecoeuvre s'en est ensuite pris à la jeune chanteuse Hoshi, révélée en 2018 pour son titre "Ta marinière". " Regardez Hoshi, par exemple, qui a un talent indiscutable (...). Vous mettez un poster de Hoshi dans votre chambre, vous? Enfin, elle est effrayante", a-t-il lancé. Et de poursuivre en conseillant à l'interprète de "donner" ses chansons à des filles "sublimes".

"Tellement grave"

Ses déclarations ont rapidement fait réagir les internautes et la scène musicale française. Sur Twitter, la principale intéressée a fermement condamné les propos que le chroniquer a tenu à son égard: "Tellement grave de tenir ce genre de propos". Elle a ensuite interrogé sa communauté, avec un brin d'ironie: "On lui offre un poster ou un miroir ? J’hésite".


De nombreuses personnalités ont affiché leur soutien à la jeune chanteuse. "Ca en dit long sur ce qu'il doit se passer en coulisse encore aujourd'hui dans l'industrie musicale", a déclaré le journaliste Hugo Clément sur sa page Instagram, en envoyant par la même occasion "toute sa force et son soutien" à cette artiste "talentueuse".



D'autres chanteuses, telles que Coeur de Pirate et Angèle, ont également soutenu leur consœur.

Un message d'excuse qui passe mal

Face à l'ampleur qu'a pris la polémique, Fabien Lecoeuvre a tenu à s'excuser publiquement à Hoshi... sans forcément trouver les bons mots. "Mille excuses pour ces propos maladroits sortis de leur contexte et qui ont pu te blesser. Je relatais simplement une différence d’époque où les maisons de disques et les publics faisaient beaucoup plus attention aux physiques des artistes qu’aujourd’hui", a-t-il tweeté.

Des excuses qui, selon certains, n'ont fait qu'enfoncer le chroniqueur. Et qui n'ont clairement pas convaincu Hoshi. "Mais c’est une blague en fait ? Vous êtes encore en train de parler de mon physique. Hallucinant. C’est à cause de gens comme vous que des jeunes abandonnent leur rêve, pas à cause des maisons de disque", a-t-elle répondu de manière cinglante.