People

Un baron de la drogue embrasse une vice-présidente des Etats-Unis ! Bryan Cranston - ou Walter White, chimiste de génie de "Breaking Bad" - a osé... pour féliciter Julia Louis-Dreyfus, la "vice-présidente" de "Veep".

La comédienne allait recevoir, pour la troisième fois d'affilée, le prix de la meilleure actrice de comédie pour "Veep", quand un autre héros de la soirée des 66e Emmy Awards, Bryan Cranston, l'a empoignée au pied de la scène pour un baiser des plus fougueux, pendant de longues secondes.

Les deux acteurs ont ainsi rejoué une scène fameuse de la série "Seinfeld", où Elaine Benes (Louis-Dreyfus) et Tim Whatley (Cranston) s'embrassaient déjà fougueusement.

La vedette de "Veep" a pu retrouver son souffle pour remercier tout le monde, la chaîne HBO, "la merveilleuse distribution que j'adore, tous nos producteurs, toute l'équipe et notre patron (le créateur de la série) Armando Iannucci".

"Cette série, c'est beaucoup d'amour, et beaucoup d'amour demande beaucoup de travail", a ajouté la comédienne qui joue le rôle d'une vice-présidente américaine.

Julia Louis-Dreyfus s'est fait connaître il y a vingt ans avec "Seinfeld".

Jim Parsons a pour sa part été sacré meilleur acteur pour "Big Bang Theory", son quatrième titre grâce à cette série à succès, où il incarne un scientifique génial, légèrement asocial et égomaniaque.

Il a rendu hommage à ses co-nominés et à son père, décédé: "Il m'a encouragé à devenir acteur" et lui a insufflé une "confiance qui est un cadeau dans ce métier".

Les cinq acteurs principaux de cette série, qui a débuté en 2007, viennent de voir leurs contrats renouvelés et leurs salaires atteindre environ 1 million de dollars par épisode, proche des salaires records de la série "Friends".

La scène du baiser

© Reporters / XPosure USA
© Reporters / XPosure USA
© Reporters / XPosure USA
© Reporters / XPosure USA