Sur les écrans, la Force est peut-être avec l’interprète d’Obi-Wan Kenobi. Mais manifestement pas dans un tribunal. Selon les documents judiciaires obtenus par le magazine People, au terme d’un divorce tumultueux, il abandonne la moitié de tous ses gains à son ex-femme, Eve Mavrakis. Or, sa fortune est estimée, selon plusieurs sites hollywoodiens, à 40 millions $.

Ce n’est pas tout. L’épouse trompée garde leur villa à Los Angeles, d’une valeur de 6,62 millions $, ainsi que “tous ses bijoux, certains comptes bancaires, et cinq véhicules. Elle reçoit aussi 501 704 $ en cash pour aplanir la répartition des actifs.” Enfin, elle perçoit 14 934 $ par mois pour la garde (partagée) de leur fille de 9 ans (leurs trois autres enfants ont plus de 18 ans) et 35 868 $ mensuels de pension alimentaire. Des sommes qui pourraient être revues à la hausse si Ewan McGregor, qui va reprendre son rôle dans une série spin-off de Star Wars consacrée à Obi-Wan Kenobi, dépassait à l’avenir un seuil de gain non dévoilé.

Les sommes laissent pantois. Même si d'évidence, Ewan McGregor en a les moyens et ne risque pas de se retrouver sur la paille pour autant.