François Hollande a "déploré profondément", vendredi auprès de l'AFP, "les atteintes au respect de la vie privée", et annoncé "examiner les suites, y compris judiciaires" à apporter à la parution du magazine Closer faisant état d'une relation entre lui et l'actrice Julie Gayet.

Dans une déclaration à l'AFP lue par un de ses proches, François Hollande s'exprime en son nom propre et non pas en tant que président de la République. Il y "déplore profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen" en ajoutant qu'il "examine les suites, y compris judiciaires, à apporter à cette parution" de Closer. 

Un aveu

Cette déclaration à l'AFP - inhabituelle pour un chef de l'Etat - est perçue par les observateurs comme un aveu ou une volonté de confirmer l'information. François Hollande ne fait aucunement mention de diffamation.

Le magazine people fait état vendredi d'une relation entre le président François Hollande et l'actrice Julie Gayet dans un dossier de sept pages accompagné de photos.

L'hebdomadaire avait annoncé, peu après 23H00 jeudi sur son site, une édition spéciale pour le lendemain "révélant dans un dossier spécial de sept pages les photos de la relation entre le chef de l'Etat et la comédienne".

Closer fait sa couverture avec une photo du chef de l'Etat, avec en titre: "François Hollande et Julie Gayet - L'amour secret du président".

"Autour du jour de l'an, le chef de l'Etat, casque sur la tête, rejoint à scooter la comédienne dans son pied-à-terre où le président a pris l'habitude de passer la nuit", écrit Closer. "Des photos étonnantes", poursuit l'hebdomadaire, qui "pose la question aussi de la sécurité du président. Le chef de l'Etat est accompagné d'un seul garde du corps qui protège le secret de ces rencontres avec la comédienne et apporte même les croissants !"

Officiellement, le chef de l'Etat, âgé de 59 ans, a pour compagne la journaliste Valérie Trierweiler, après avoir longtemps vécu avec l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, avec qui il a quatre enfants.


Closer imprimé en Belgique

Selon L'Express, le magazine Closer (propriété du groupe Italien Mondadori) a fait imprimé une partie de ce numéro spécial afin d’échapper à toute procédure judiciaire possiblement intentée en référé.


Julie Gayet, âgée de 41 ans, actuellement à l'affiche du film "Ames de papiers", avait porté plainte fin mars 2013 auprès du parquet de Paris pour identifier les auteurs d'une rumeur diffusée sur internet qui lui prêtait une liaison avec François Hollande.

En 2012, l'actrice avait participé à un clip de campagne de François Hollande où elle qualifiait le candidat à la présidentielle d'homme "humble", "formidable" et "vraiment à l'écoute".


Une avalanche de réactions et commentaires sur Twitter

Dès la publication de l'article de Closer sur son site, plusieurs personnalités politiques avaient réagi jeudi soir sur Twitter.

"Une pensée pour les 700 licenciés de La Redoute (ndlr: en réalité près de 1.200) dont le Système entre Léonarda, la quenelle et J. Gayet, n'a pas eu le temps de s'occuper", a tweeté Florian Philippot, vice-président du Front national et bras droit de Marine Le Pen.

L'ex-ministre Christine Boutin, partie en guerre contre le mariage homosexuel, a jugé que: "Le soir où la France affaiblit la liberté d'expression ! Voilà qu'on nous annonce +l'amour secret du président+ sur Closer !"

Du côté du Parti socialiste, le député de l'Essonne Jérôme Guedj s'est exclamé: "Bon sinon demain on va changer de registre avec un probable et déjà affligeant emballement microcosmique #paparazzade".

Aurore Bergé, conseillère politique de l'UMP (droite, opposition), a, quant à elle, fait allusion à la conférence de presse semestrielle de François Hollande mardi prochain et fait un parallèle avec celle, en janvier 2008, de Nicolas Sarkozy qui avait été interrogé sur sa relation naissante avec Carla Bruni. "Tu la sens arriver la question en conférence de presse : +Monsieur le Président, avec Julie Gayet, c'est du sérieux ? #help #Gayet", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.