Le président François Hollande se livre dans « Un président ne devrait pas dire ça » sur les femmes de sa vie. Où l'on apprend qu'il n'officialisera pas avec Julie Gayet qu'il ne voit pas aussi souvent qu'ils le voudraient tous les deux. Et l'actrice en souffre, reconnaît-il.


Dans le livre, « Un président ne devrait pas dire ça » (Stock) de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, François Hollande a accepté assez étonnamment d'aborder le sujet des femmes qui ont marqué sa vie dont celle qui est sa compagne depuis début 2013, Julie Gayet. Les deux journalistes lui demandent s'il s'agit d'un coup de foudre à l'époque, ce à quoi il répond : « Non, je ne dirais pas ça, parce que je… Non je ne dirais pas ça. »

Mais son amour pour la comédienne est bien réel. Dans ses entretiens avec le duo du "Monde", il lui reconnaît de nombreuses qualités, comme on peut le lire dans Gala : « C’est une belle femme, une fille bien. Julie est admirable par la totale discrétion dont elle a fait preuve dans cette histoire», reconnaît-il avant d'aborder les difficultés qu'elle rencontre depuis qu'elle est entrée dans sa vie : « Julie essaye d’avoir sa vie ce qui n’est pas facile ». Il ajoute même : « Je lui dis souvent : "Je ne sais pas ce que j’ai grillé dans cette histoire, mais toi , tu y as perdu" ».


"Je la vois régulièrement, pas aussi souvent qu’on le voudrait"

Le couple n'en est pas vraiment un, comme il le reconnaît implicitement : « Ce n’est pas une compagne au sens classique, sinon je serais tous les jours avec elle, et je ne suis pas tous les jours avec elle, raconte-t-il encore. Je fais attention que ce ne soit pas public même si c’est connu (…) Ça la protège, ça me protège. Je la vois régulièrement, pas aussi souvent qu’on le voudrait… »

Mais s'il parle de Julie Gayet en termes élogieux et même tendres, le président de la République français est aussi catégorique : il n’officialisera pas son histoire avec Julie Gayet... au grand dam de cette dernière. « Ca reste une liaison supposée et je fais en sorte que ça le demeure, explique catégoriquement le président. Il n’y a pas de photos, il n’y a jamais eu de photos. »

© Reporters


Julie Gayet en souffrance

Une situation on ne peut plus délicate que l'actrice ne pourra peut-être pas supporter encore longtemps : « Elle souffre de cette situation. Elle est demandeuse [de passer à la vitesse supérieure]. Ça brûle », a encore confié le chef de l’Etat à Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Et parce qu'elle est contrainte au silence, elle ne peut pas se défendre des rumeurs qui courent, comme quoi elle serait avantagée dans ses films et ses productions par exemple. « Chaque fois qu’on peut lui imputer quelque chose, on le fait, même si ça n’a pas de réalité », regrette François Hollande dans ce livre de confidences. Il y va même de son conseil : « Faire le plus de choses professionnelles pour exister par elle-même ».

Il vaudrait peut-être mieux pour Juklie Gayet qu'elle suive ce conseil pour les 6 ans à venir, car comme François Hollande le souligne encore : « Il n’y aura pas d’officialisation. Y compris pour le second quinquennat, il n’y a pas de raison. »