L'humoriste a répondu aux questions de Nikos Aliagas ce mardi matin.


A la fin du mois de janvier, Gad Elmaleh était accusé de plagiat par le site CopyComic. Les vidéos diffusées montraient des similarités entre les sketchs de l'humoriste français et ceux des anglo-saxons George Carlin et Steven Wright. Gad Elmaleh avait répondu aux "haters" dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux dans laquelle il était grimé dans l'un de ses personnages de cinéma "Chouchou".


Mais pour la première fois, il s'est exprimé dans les médias français. C'était ce mardi matin, dans la matinale d'Europe 1 à l'occasion du lancement de sa série produite par Netflix, Huge In France

Gad Elmaleh se défend. Sur scène il prétend proposer " un regard et une vision du monde". Au micro de Nikos Aliagas, il a détaillé la manière dont il travaille. " Avec un ami humoriste, on a compté, il y a environ 14 ou 15 humoristes anglais, écossais qui peuvent faire la même observation. Mais on n'en fera pas la même vanne. Cette observation n'appartient à personne. C'est un point de départ, après libre à toi de dire ce que tu veux là-dessus". 

L'humoriste a admis que le plagiat était " toléré" par les humoristes, mais il précise : " S'inspirer de quelqu'un, ce n'est pas uniquement reprendre une phrase ou un mot. C'est plus profond que ça. C'est être au quotidien complètement fasciné, absorbé, échangé et se projeter".