Après plus de deux ans et demi de bataille juridique, Laeticia Hallyday, la veuve du Taulier, a annoncé vendredi avoir trouvé un "accord définitif" avec Laura Smet, la fille du chanteur. Si aucun détail n'avait alors filtré, on en sait aujourd'hui d'ores et déjà un peu plus sur les termes du contrat.

Selon les informations du Parisien, Laura et David "ont finalement accepté les volontés testamentaires de leur père, c'est-à-dire le partage de ses biens en faveur de Laeticia, Jade et Joy. En échange, les deux aînés du rockeur sont protégés des dettes de leur père."

Pour rappel, la dette fiscale du chanteur est évaluée à près de 30 millions d'euros.

Mais ce n'est pas tout : toujours selon le journal, Laura récupère les droits de sa chanson "Laura" que son père avait écrite pour elle tandis que David récupère ceux des albums "Sang pour Sang" (écrit pour son père) et "Cadillac" (qui contient deux chansons écrites par David).

Laura Smet aurait en outre récupéré quelques objets qui lui tenaient à coeur.

Concernant les droits moraux, Laeticia devra finalement partager les décisions avec les aînés du chanteur, comme ces derniers le désiraient.

Suite à l'annonce de cet accord, David Hallyday avait indiqué quatre heures plus tard se "désister" lui aussi de toute action en justice. Pour rappel, David et Laura réclamaient jusque-là l'annulation du testament américain de leur père qui les avait déshérité.