People Cela fait maintenant presque un an et demi que la bataille judiciaire autour du testament de Johnny déchaîne les passions. 


Alors que le tribunal de Nanterre doit décider le 28 mai prochain s'il est compétent dans cette affaire et a fortiori si c'est le droit français ou américain qui s'applique, une nouvelle interview du chanteur pourrait donner du grain à moudre aux avocats de Laura et David. 

Dans cet extrait du documentaire "Johnny Hallyday - La guerre en héritage" de C8, on découvre des déclarations exclusives du chanteur, recueillies à Los Angeles après l'écriture de son dernier testament. Lorsqu'un journaliste lui demande ce qu'il souhaite laisser comme souvenirs à ses enfants, Johnny déclare : "je veux qu'ils sachent que je suis un rockeur français. Je suis Français, j'ai adapté le rock n'roll en français. Bien sûr, je fais des chansons en anglais, mais j'en fais surtout en français. Vous savez la musique c'est international pour moi.
 
Des propos à l'époque inoffensifs mais qui pourraient bien aujourd'hui jouer des tours à sa femme Laeticia. En effet, celle-ci a toujours affirmé que Johnny ne se sentait plus vraiment Français étant donné que le couple vivait depuis plusieurs années aux Etats-Unis. Selon elle, il est donc tout naturel que ce soit le droit américain qui s'applique.

Pour rappel, savoir "quel droit" qui s'applique est la question centrale de cette affaire. En effet, en France, un parent ne peut pas déshériter ses enfants tandis qu'il peut le faire aux Etats-Unis. 

Réponse le 28 mai.