Meghan Markle n'est pas seulement en conflit avec la famille royale, elle mène aussi une guerre ouverte aux tabloïds à qui elle rend coup pour coup au tribunal. Déjà forte de sa victoire contre Associated Newspaper Limited, structure qui comprend notamment le Mail on Sunday, la duchesse de Sussex va pouvoir se satisfaire d'une nouvelle information dévoilée par la BBC. Le média britannique a obtenu le témoignage d'un détective privé américain qui a de fracassantes révélations sur les méthodes du Sun.

"Je suis vraiment désolé pour ce que j'ai fait"

Enrôlé par le journal pour la somme de 2055 dollars, Daniel Hanks y raconte qu'on lui a laissé carte blanche pour s'immiscer "de manière légale" dans la vie privée de Meghan Markle à son arrivée dans la famille royale. Numéro de téléphone, adresses, informations sur ses proches... il est relativement aisé de les dénicher aux États-Unis. Le hic ? Elles ne peuvent pas servir à des fins journalistiques, souligne De Telegraaf. "Ils auraient pu avoir accès eux-mêmes et de manière légale à toutes les informations que j'ai trouvées. Sauf pour le numéro de sécurité sociale. Quand vous avez cette information... c'est de l'or en barre", a-t-il confié. Désormais à la retraite après 40 ans de services, Hanks nourrit des regrets au sujet de la couverture médiatique faite aux Sussex. "Je dois libérer ma conscience. Je suis vraiment désolé pour ce que j'ai fait à l'époque et je suis à la disposition de leurs avocats s'ils veulent me parler. Ils auront toutes les informations qu'ils souhaitent. Cela n'aurait jamais dû arriver", a déploré celui qui a travaillé sur Michael Jackson ou encore Jeffrey Epstein par le passé.