Déjà victime de plusieurs cambriolages en 2013, le chef montois Jean-Philippe Watteyne a à nouveau été la cible de cambrioleurs dans la nuit de samedi à dimanche, selon plusieurs médias montois. La vitrine du "Bistrot de Jean-Phi" a été brisée. Le butin du ou des voleurs ne s'élève toutefois qu'à 80 euros. Un ou des malfrats se sont introduits, vers 4 heures dans la nuit de samedi à dimanche, en brisant la vitrine du "Bistrot" de Jean-Philippe Watteyne. Le ou les auteurs n'ont finalement emporté que le fond de caisse de... 80 euros. Ils ont quitté l'établissement en laissant la porte ouverte et l'éclairage allumé.

Le finaliste de l'émission Top Chef 2013 avait déjà été victime de plusieurs dégradations et de cambriolages dans son restaurant l'an dernier. Il avait également été violemment agressé dans la nuit du 30 août 2013 tout près de son restaurant par quatre individus, ce qui lui avait valu un pouce retourné et plusieurs points de suture à la tête.