Jeane Manson membre d’une secte ou d’un mouvement à caractère sectaire appelé Les Enfants de Dieu ? Le 4 mars dernier, la chanteuse avait balayé ces soupçons dans un message posté sur Facebook. Elle réagissait aux propos de Coline Berry Rojtman, la fille de Richard Berry qui accuse son père d’inceste et sa belle-mère d’avoir été complice dans cette affaire et membre de cette secte prônant “la pédophilie et l’inceste” avait-elle dit.

Ce lundi 22 mars, Marylou Berry, cousine et soutien indéfectible de la fille de l’acteur, a exhumé un article de Vanity Fair. Intitulé “Story : Les Enfants de Dieu, cette secte des années 70 fréquentée par des célébrités”, il vient mettre à mal les affirmations de la chanteuse. Selon les journalistes de la rédaction du magazine, Jeane Manson explique dans son autobiographie parue en 2011, Une Américaine à Paris, avoir pris part au mouvement par l’entremise de musiciens. C’était en 1976.

Elle décrivait une “sympathique communauté” et des “gens profondément bons”. “Nous avions de nombreux points communs”, expliquait-elle pointant l’âge et la possibilité pour elle de parler l’anglais qu’elle ne pratiquait plus.. C’était aussi “d’excellents musiciens et composaient des chansons dont les thèmes étaient pour la plupart inspirés par l’amour de Dieu.” C’est en leur compagnie qu’elle a mis en boîte l’album La Bible sorti en 1977.

Fondée en 1968, Les Enfants de Dieu a été officiellement dissoute en 1978 suite à des révélations faisant état d’incitation à la prostitution, à l’inceste et à la pédophilie. Elle a cependant continué ses activités par la suite sous l’appellation La Famille et La Famille internationale. Parmi les personnalités célèbres qui ont fait partie du mouvement, on note l’ex-guitariste de Fleetwood Mac Jeremy Spencer, ainsi que l’actrice Rose McGowan et l’acteur Joaquin Phoenix qui ont grandi dans cet environnement.