L'actrice n'a pas aimé, à juste titre, les déclarations de Donald Trump à son égard en 2012. Elle lui a fait savoir avec la franchise qu'on lui connaît sur le plateau de l'émission américaine à succès Saturday Night Live.

"Je suis un peu nerveuse parce que je sais que le président est probablement en train de regarder, et je sais qu'il ne m'aime pas trop", commence-t-elle à expliquer. Elle explique ensuite : "Il y a quatre ans, je sortais avec ce gars, Rob (Robert Pattinson, NDLR). On s'est séparés puis remis ensemble et, pour je ne sais quelle raison, ça a rendu Donald Trump complètement fou, Je sais ce que vous vous dites : c'est dingue, le président a tweeté sur toi une fois. Non non : le président a tweeté sur moi onze fois..."

Pour rappel, le président américain avait posté une série de tweets en 2012 à propos du jeune couple que l'actrice formait alors avec la star de Twilight Robert Pattinson, reprochant les infidélité de l'actrice. Celui qui était alors le présentateur d'une émission de téléréalité écrivait notamment : "Robert Pattinson ne devrait pas reprendre Kristen Stewart" ; "Elle l'a trompé comme une chienne et elle va recommencer, il suffit de regarder, il peut trouver mieux !". Le jour suivant, il avait poursuivi en s'affirmant "100% certain" que Kristen Stewart tromperait à nouveau son partenaire: "Ai-je parfois tort ?".

Pour l'actrice,très en forme dans son sketch ce samedi, cela ne fait aucun doute : le président était "amoureux de son petit ami", prenant pour preuve un autre tweet de Donald Trump dans lequel il avait écrit : 'Le concours de Miss Univers 2012 sera diffusé en direct sur NBC et Telemundo le 19 décembre. Une invitation est disponible pour Robert Pattinson.'"

Et l'actrice de 26 ans de rappeler : Donald, si tu ne m'aimais pas à l'époque, tu ne vas sans doute pas m'aimer davantage aujourd'hui parce que j'anime le SNL (Ca n'est pas la première fois que des stars s'en prennent à Trump sur le plateau de Saturday Night Live).et parce que je suis teeeeeellement homo, mec ! (Elle est en couple avec la mannequin Stella Maxwell, NDLR)" Un discours ponctué du F-word, strictement banni dans les médias. La revanche est prise.