Un "détail" a été relevé par de nombreux internautes après la publication du traditionnel cliché souvenir du sommet de l'Otan. Réunis à Londres pour les 70 ans de l'organisation, les chefs d'Etat ont pris la pose en compagnie de la reine Elizabeth II, au centre de la photo. Ce qui a choqué les internautes, c'est la pose adoptée par la plupart des dirigeants masculins. 

Des leaders tels que Boris Johnson, Donald Trump ou encore le Prince Charles se sont rendus coupables de "manspreading". Ce mot anglais fait référence à la fâcheuse habitude (dénoncée par de nombreuses femmes) des hommes de s'asseoir dans les transports en commun en écartant les jambes de façon à empiéter sur l'espace de leur voisin/voisine. Un acte déplaisant qui avait fait l'objet d'une campagne de sensibilisation à Madrid en 2017. 

Mais visiblement, les chefs d'Etat n'en ont pas eu vent.