Dans une interview accordée au Guardian, la chanteuse française Yseult a annoncé avoir déménagé en Belgique.

En effet, elle a quitté la France pour emménager à Bruxelles, où elle dit se sentir libérée: "Ses habitants accueillent la diversité à bras ouverts, ils assument leur passé colonial, à la différence de la France où c'est toujours un tabou."

"En France, je me suis sentie blâmée pour ce que j’étais", a aussi expliqué la dernière "Révélation féminine" aux Victoires de la musique. Malgré son déménagement, elle souhaite aussi que les choses continuent d'avancer en France: "Je voudrais que les minorités autrefois invisibles en France aient une place dans l'espace culturel. Pas uniquement pour le fait d'être représentées, mais pour ce que nous pouvons apporter. Nous voulons être présents dans la culture parce que nous sommes le présent de la société. Nous voulons que nos contributions soient créditées."

Au début du mois, elle avait admis à l'Officiel adorer sa vie à Bruxelles: "Mon mode de vie est moins stressant, moins superficiel. À Bruxelles, les gens prennent le temps de se connaître. Quand j’arrive en Thalys à la gare du Midi, c’est comme s’il y avait une dépressurisation qui s'opérait à l’intérieur de moi".

Suite à la mort de George Floyd, elle avait notamment exprimé son émotion sur le plateau de C à vous: "Nous éliminer est un crime, nous étouffer est un crime et nier notre existence, c’est de l’ignorance."