Le 24 mars prochain, Sotheby’s à Londres mettra aux enchères 350 lots provenant de la collection de la défunte comtesse Patricia Mountbatten (1924-2017), fille aînée de lord Mountbatten, dernier Vice-Roi des Indes.

L’ascendance de Patricia Mountbatten a de quoi donner le tournis. En plus d’être la fille de Louis Mountbatten, oncle du duc d’Edimbourg, elle descend aussi de la reine Victoria et est apparentée à la dernière tsarine de Russie Alexandra Feodorov- na.

Parmi tous ces objets qui retracent à eux seuls le goût de la haute société anglaise de son époque, on relève des bijoux qui proviennent aussi de la famille de son époux John Knatchbull, lord Brabourne, des toiles, des portraits de famille, du mobilier issu de sa résidence seigneuriale de Newhome dans le Kent, de la vaisselle, une paire d’éléphants en or et émail réalisés à Jaïpur, des objets Fabergé ou encore un diadème Art Déco composé de rubis, émeraudes et saphirs évalué à 60 000 £.

Lady Patricia a épousé en 1946 lord Brabourne, avec qui elle a eu huit enfants. En 1979, elle est à Mullaghmore en Irlande à bord du bateau de pêche dans lequel ont pris place son époux, sa belle-mère, ses fils jumeaux Nicholas et Timothy âgés de 14 ans, son père lord Mountbatten et un jeune garçon du village.

La puissante bombe placée par l’IRA lui ravira son père, sa belle-mère et son fils Nicholas. Timothy perdit une jambe. Elle-même et son époux furent très grièvement blessés. Leur courage face à ce terrible drame força l’admiration de l’opinion publique. Hospitalisés dans différents services, lady Patricia réclama qu’ils soient tous mis dans la même chambre pour pouvoir se soutenir. Un mois plus tard, en chaise roulante avec une couverture cachant ses blessures, elle assistait au mariage de son fils Norton… comme prévu.

La famille a précisé que la vente qui devrait rapporter selon les experts de la maison Sotheby’s près de 1,5 million $, "honorera les souhaits et célébrera la mémoire" de lady Patricia.