En 2013, l'annonce faisait l'effet d'une bombe dans l'entité d'Estaimpuis et dans le Tournaisis plus généralement : Gérard Depardieu s'installait dans la commune de Néchin en s'offrant un bien d'une valeur de 1,2 million d'euros. Une maison de maître datant des années 1920 surnommée "White Cloud" et d'une superficie approchant les 350 mètres carrés. Si cette villa dotée d'un jardin d'un hectare a tout pour plaire, "Gégé" n'y aura pas très souvent mis les pieds et le lieu est très vite devenu une maison d'hôtes qui a connu son petit succès durant quelques mois.

Quatre ans après avoir acheté ce bien, Gérard Depardieu a décidé de le vendre mais, quelques mois plus tard, en 2018, il est revenu sur sa décision et indiquait au bourgmestre de l'entité estaimpuisienne, Daniel Senesael, vouloir redevenir un véritable citoyen néchinois. Sauf qu'en 2019, rebelote, Gérard Depardieu met à nouveau en vente son bien pour la modique somme de 800.000 euros, soit 400.000 euros de moins que lors de son achat en 2013.

Après deux années en vente, la maison du monument du cinéma français a enfin été vendue comme l'annonce Sudpresse dans son édition du jour. Le moins que l'on puisse écrire est que l'investissement fut pour le moins très mauvais pour l'acteur puisque l'offre minimale à mettre n'atteignait même pas les... 500.000 euros.

Si le prix de la vente finale n'a pas filtré, on peut sous-entendre que les candidats acquéreurs ne se sont pas bousculés au portillon pour s'offrir cette demeure quand on sait que le panneau à vendre y stagnait depuis l'année 2019.