Le Queen Elizabeth Diamond Jubilee Trust a été créé afin de lutter contre la cécité.

La reine Elizabeth et sa belle-fille la comtesse Sophie de Wessex ont reçu au cours d’une réception sous les ors de Buckingham Palace 200 personnes ayant été impliquées ces dernières années dans le Queen Elizabeth Diamond Jubilee Trust.

En 2012, à l’occasion des 60 ans de règne de la souveraine, les chefs de gouvernement des pays du Commonwealth (anciennes colonies britanniques) décident de créer ce trust avec deux objectifs : la santé publique avec la lutte contre la cécité et un groupe de réflexion Queen’s Young leaders.

Les deux programmes étaient étalés sur 8 ans. L’heure était donc au bilan et quel bilan ! 22 millions de personnes ont reçu les médicaments nécessaires pour lutter contre le trachome aveuglant, la plus grande forme de cécité infectieuse. Plus de 100 000 autres ont conservé la vue suite à une opération et 20 000 personnes diabétiques ont été traitées afin d’éviter la cécité.

Du côté des jeunes de 18 à 29 ans, ils ont été 240 issus de 53 pays à échanger et parler de leur avenir.

Ces chiffres impressionnants et les excellents résultats obtenus ont été soulignés par la comtesse Sophie de Wessex, belle-fille de la reine, lors de sa prise de parole à la réception.

L’épouse du prince Edward, considérée comme la belle-fille préférée de la reine Elizabeth II, a été nommée par cette dernière vice-présidente du trust en 2015.

La Reine n’effectuant plus de voyages à l’étranger, c’est Sophie de Wessex qui s’est rendue sur le terrain au Bangladesh, en Inde ou encore au Malawi pour constater les résultats obtenus en santé publique.

Le combat contre les problèmes oculaires est particulièrement cher au cœur de Sophie de Wessex. Sa fille lady Louise née prématurément, souffre d’une forme de strabisme qui a déjà dû être opéré à deux reprises. Tout au long de sa petite enfance, ses parents ont veillé à la maintenir à l’abri de l’intérêt médiatique en raison notamment de ce problème oculaire. Depuis, lady Louise à qui Elizabeth II a appris personnellement à monter à cheval, est devenue une jeune fille très épanouie.

Dans son discours, Sophie de Wessex a mis en exergue l’attachement profond de la Reine envers le Commonwealth et s’adressa même de manière très affectueuse à sa belle-mère en l’appelant comme dans l’intimité tout simplement "Mama", preuve des liens très intimes qui unissent les deux femmes.