"Faut-il avoir peur de la Belgique?", s'interroge Marc Beaugé, chroniqueur dans "M le Magazine", supplément du week-end du journal "Le Monde". "La semaine passée, dans le cadre très feutré du Forum économique mondial de Davos, la reine des Belges, Mathilde, s'est en effet livrée à une provocation laissant planer peu de doutes sur les ambitions actuelles de son pays", ajoute-t-il.

Comment? Mais quelle tenue a bien pu porter notre souveraine pour qu'un spécialiste mode s'en émeuve à ce point? "Un haut à l'imprimé léopard des plus spectaculaires", bien sûr ( à voir sous toutes les coutures dans la galerie de photos ci-dessus). Et celui qu'on peut apercevoir aussi sur le plateau du "Supplément" de Canal+ le dimanche midi de s'émouvoir: ce chemisier "contrastait violemment avec l'austérité vestimentaire des autres invités"!

Pas de doute, poursuit Marc Beaugé, la reine a voulu poser un geste politique fort. Le léopard n'est-il pas "l'apanage des membres de familles royales africaines", "signe extérieur de pouvoir et de force"? Le choix vestimentaire de Mathilde sonnerait donc comme une véritable déclaration de guerre. "Comment croire qu'elle ne savait pas précisément ce qu'elle faisait à Davos? Cessons d'être naïfs un instant. La Belgique ne plaisante plus." Prochaine étape, s'emporte le chroniqueur: les chars belges descendront sur le nord de la France. Alors autant fermer à temps les frontières de l'Hexagone!

Chronique décalée

Qu'on se rassure, tout ceci n'est que pure fiction, humour, décalage... voire peut-être une parodie des récentes analyses géo-politiques entourant le choix de Michelle Obama de ne pas porter de voile lors d'une visite en Arabie saoudite (lire à ce propos nos articles ici et ). 

Avant de s'attaquer avec malice à la reine Mathilde, Marc Beaugé n'avait pas raté non plus la pince à cheveux de Marine Le Pen ( lire ici) ou le nombril de Nabilla ( lire là).