Le Palais Princier de Monaco indique hier soir dans un communiqué que les médecins qui suivent le Prince Albert II depuis le début de son infection au COVID–19 l’autorisent aujourd’hui à mettre un terme à sa période de quarantaine.
Le prince Albert avait fait savoir le 19 mars dernier qu'il avait été testé positif au coronavirus, et il avait témoigné sur RTL, sur les débuts de la maladie. « Les premiers symptômes sont apparus dans la nuit de dimanche à lundi 15 mars. Je n’ai pas eu le résultat de mon test avant mercredi, mais je m’en doutais car il y avait des symptômes qui commençaient à être parlants. » Le prince Albert n’a perdu ni le goût ni l’odorat comme c’est le cas pour beaucoup, mais avait un rhume puis de la toux et de la fièvre.
Le Prince va rejoindre prochainement sa famille et continuer à observer la période de confinement tout en demeurant en relation étroite avec son gouvernement et ses proches collaborateurs.
Le Souverain a rappelé à nouveau aux monégasques « l’importance de respecter scrupuleusement les mesures de confinement et de limiter les contacts avec autrui. »