Le prince Harry et Oprah Winfrey ne se quittent plus. Après l’interview choc accordée par le duc et la duchesse de Sussex à la star des présentatrices américaines, voici se confie a elle dans une série consacrée à la santé psychologique et mentale à voir à partir du vendredi 21 mais sur Apple TV +. Dans The Me You Can’t See (que l’on peut traduire par “Ce Moi que vous ne voyez pas”), il revient sur le traumatisme psychologique qu’a représenté pour lui la mort de sa mère, la princesse Diana.

Alors que défilent les images des funérailles de Lady Di sur lesquelles apparaît le petit prince, douze ans au moment des faits, abattu, le visage fermé lors du passage du corbillard, il explique : “Prendre cette décision de recevoir de l’aide n’est pas un signe de faiblesse. Dans notre monde, plus que jamais, c’est une preuve de force”.


Il n’est pas le seul à confesser son vécu, ses traumatismes mentaux et à vouloir briser les clichés associés à ces maux. “Quels sont les mots que l’on associe à la santé mentale ?, demande-t-il. Fou, quelqu’un qui a lâché, qui n’est pas capable de tenir le coup… Et avec ce stigmate d’être catégorisé comme l’Autre…”. Stefani Germanotta, alias Lady Gaga, l’actrice Glenn Close, des sportifs américains et d’autres personnalités en vue livrent aussi leur vérité. Y compris Oprah Winfrey.

Le prince Harry ne se contente pas de témoigner, il est aussi co-producteur, avec Oprah Winfrey, de The Me You Can’t See. Il a fait de la santé mentale un combat prioritaire, tout comme le prince William et son épouse Kate Middleton.