Lors de l'entretien très médiatisé avec Oprah Winfrey, diffusé le 7 mars dernier, le prince Harry avait déclaré que pour vivre, il n'avait que l'héritage de sa mère. "J'ai ce que ma mère m'a laissé et sans cela, nous n'aurions pas été capables de partir. Tout ce que je voulais c'était avoir assez d'argent pour notre sécurité et mettre ma famille à l'abri du besoin", déclarait-il.

Mais il y a quelques jours, un article paru dans L'Express au Royaume est venu mettre en doute ces propos. Selon le média anglais, qui aurait eu accès au testament d'Elizabeth Bowes-Lyon en partie divulgué par Buckingham Palace, le prince Harry aurait touché une coquette somme de l'héritage de son arrière-grand-mère.

Le média parle ainsi de d'une somme de 14 millions de livres sterling, que les princes William et Harry se seraient partagés. Un pactole qui serait monté jusqu'à 20 millions de livres sterling grâce aux investissements des conseillers royaux

Une version contestée

Cette version a été contredite ce 2 avril par le porte-parole du duc de Sussex, qui a déclaré au magazine Forbes qu'il n'était bénéficiaire d'aucune fortune de la reine mère. Depuis que la famille royale lui a coupé les vivres, le prince Harry ne doit donc compter que sur sa fortune personnelle.

Ce n'est pas la première fois que le prince Harry doit s'expliquer sur une déclaration faite lors de l'entretien exclusif avec Oprah Winfrey. Le 23 mars dernier, le couple Harry et Meghan était revenu sur leurs propos concernant une "première union" avant leur mariage officiel.