"La situation du prince Joachim est toujours stable. Le prince a heureusement été pris en charge à temps par des professionnels et va bien compte tenu des circonstances", a déclaré à la mi-journée une porte-parole du palais à l'agence danoise de presse Ritzau. 

Joachim, 51 ans, passait ses vacances en famille dans le château de Cayx dans le sud-ouest de la France, une propriété de la famille royale danoise située dans le département du Lot, lorsqu'il a été victime d'un caillot de sang dans le cerveau. 

Contrairement à la version initiale des médias danois affirmant qu'il avait été héliporté, le fils cadet de la reine Margrethe II a été conduit en ambulance à l'hôpital universitaire de Toulouse, à 130 kilomètres du château, a précisé la cour royale. Quant à la durée de l'hospitalisation, "il est trop tôt pour dire quelque chose à l'heure actuelle", a dit la porte-parole Lene Balleby. 

Le prince venait de rencontrer des journalistes français de la Dépêche du midi vendredi après-midi, ont raconté ces derniers, décrivant une interview "détendue". 

Joachim, dont le père Henrik de Danemark était d'origine française, est le frère cadet du prince héritier Frederik, appelé à succéder à sa mère, âgée de 80 ans. Il a deux fils d'une première union, Nikolai, 20 ans, et Felix, 18 ans et a deux autres enfants avec la princesse Marie, également d'origine française: Henrik, onze ans, et Athena, huit ans. Colonel de réserve, il vient de passer une année de formation à Paris au Centre des Hautes études militaires (CHEM) et à l'Institut des Hautes études de la Défense nationale (IHEDN) à l'Ecole militaire. Il devait prendre ses fonctions à la rentrée en tant qu'attaché de défense à l'ambassade du Danemark à Paris. Joachim n'est plus que sixième dans l'ordre d'accession au trône depuis la naissance des quatre enfants de son grand frère et n'a donc quasiment aucune chance de régner.