Globe-trotteurs dont la vie s'organise de part et d'autre de l'Atlantique depuis longtemps, Victoria et David Beckahm auraient contracté le virus en mars dernier. Le problème ? Ils auraient eu le temps de faire de nombreuses allées et venues avant de s'en rendre compte. C'est ce qu'affirme la presse britannique en ce début de semaine.

À l'époque, le couple de stars avait tour à tour rallié Los Angeles pour réseauter, Londres pour fêter les 21 ans de leur fils Brooklyn en compagnie d'autres célébrités dont le rappeur Stormzy ou l'ex Spice Girl Emma Bunton, puis Miami où David est désormais l'heureux propriétaire de sa propre franchise : l'Inter Miami FC. Un programme de ministre durant lequel ils auraient croisé la route du Covid-19. Fièvre écrasante, mal de gorge... les premiers symptômes seraient finalement apparus au sein de leur famille, mais aussi de leur imposant staff. Un scénario décrit comme un "cauchemar absolu" par une source. Paniqués, soucieux d'être devenus des "super-propagateurs" à leur insu, ils se sont ensuite soumis à une quarantaine stricte dans leur manoir des Cotswolds, en Angleterre. Contrairement à Idris Elba, Tom Hanks, ou plus récemment Dwayne Johnson, David et Victoria Beckham n'ont jamais parlé ouvertement de cette terrible expérience.